Calage 2


Performance vidéo in situ, temps différé et temps réel dans un des chambres de l'hôtel Le Lutétia à Paris, dans le cadre des soirées nomades de la Fondation Cartier. Durée de la performance : 13mn, 2006.



Conception artistique : Magali Desbazeille, en collaboration avec Marion Levy dans le cadre du projet En Somme,
Performance : Andréa Sitter
Développement informatique : Jérôme Tuncer

Toutes les présences/clients passés font exister ce lieu. Combien de gens se sont endormis ici, combien de clients ont été oubliés par le personnel ? Je m'endormirai lorsque j'aurai calé les images, lorsque je les aurais calées avec une telle précision qu'on ne les verra plus...





Description

La chambre est sombre. Elle est là, allongée sur le lit. Elle se parle à voix haute. Elle pense à tous les clients qui ont dormi dans ce lieu, à ce que ces murs de chambre racontent.
Elle balaie la chambre du regard puis vidéoprojète une image, calée 1 sur 1.
Apparaissent au détour d'un angle, d'un meuble, subrepticement, les clients qui ont dormi ici, leur visage, un geste restent comme inscrits dans les murs mêmes.

Cette image est une image-mémoire du lieu, mémoire de ce qui a eu lieu. L'intégration d'images en temps réel vient troubler cette temporalité, s'agit-il de mémoire ou de présent ? de fiction ou de réel ?
En temps réel, l'image des clients entrant dans l'hôtel s'intègre au dispositif, les clients actuels font aussi partis du lieu, et vont y laisser un peu d'eux mêmes et en garder un peu dans leur mémoire. En temps réel, le visage de la femme, apparaît aussi dans l'image vidéo. Elle se regarde tentant de s'endormir.

Le calage entre l'image-mémoire et le lieu-présent devient indispensable à son apaisement pour qu'elle puisse s'endormir.




Andréa et un serveur - Angle 1 sur 1

Captation 28 juin 2006

Remerciements : N'nahahaudou Diavy, Thomas, Lilti, Xavier Michel, Chloé Réjon.
Production et partenaires : Compagnie Didascalie, Fondation Cartier, Soirées Nomades Hors les Murs, Hôtel le Lutetia.


Image match 2


In-situ video performance-installation, time delayed and real time imagery in a room at the hotel Le Lutétia in Paris, as part of the Fondation Cartier's Soirées Nomades and the "En Somme!" project by Marion Levy. Performance duration : 13mn, 2006.



Artistic Design: Magali Desbazeille, in collaboration with Marion Levy
Performance: Andréa Sitter
Computer programming: Jérôme Tuncer


This place exists through all of the presences/past clients. How many people have slept here? How many clients were forgotten by the personnel? I will not sleep until I have matched the images, not until I have matched them so precisely that they are no longer visible…





Description

There she is, lying on the bed. She moves the video projector. She sweeps an image across the room, trying to match it 1 to 1.

Clients who have slept here appear at a corner of the room, on a piece of furniture, their faces, gestures seem to be inscribed in the very walls of the room.

This is a memory-image of the place itself. In delayed imagery, images of clients entering the hotel disturbs the temporality. Today's clients are also part of the place, and will leave a little of themselves in the hotel, and keep a little of the hotel in their memories. The woman's face also appears real-time in the video image. She watches herself trying to go to sleep.

Matching the memory-image and the image of the present becomes essential to the peace of mind she needs to fall asleep.




Andréa and a waiter - Angle 1 to 1

Documented on june 28, 2006


Thanks: N'nahahaudou Diavy, Thomas, Lilti, Xavier Michel, Chloé Réjon.

Producers and partners: Compagnie Didascalie, Fondation Cartier, Soirées Nomades Hors les Murs, Hôtel le Lutetia.